Cherche quenelle désespérément

Billet d’humeur !

 

par Marie-Claude Maddaloni   

Retour aux Archives de la vie de l'association 

Retour aux Archives d'avril 2013 

>

Eh bien, moi je lance un avis de recherche pour la quenelle perdue.

Evidemment pas pour la quenelle au brochet ni pour la quenelle à la sauce Nantua.

Comme m’ont répondu (en tout cas leurs vendeurs) 2 excellents charcutiers dont le célèbre Gilles Vérot* à Paris : « Nous ne faisons que des quenelles au brochet, nous sommes des traiteurs, nous !!! » et vlan sur les souvenirs de la provinciale marseillaise dont la jeunesse fut bercée par la quenelle nature (ou à la volaille ??) du charcutier du coin (qui ne s’appelait pas encore traiteur).

Pourquoi cette quenelle sans nom ne mérite-t-elle pas la notoriété auprès des professionnels comme la quenelle au brochet ?

Oui, bien sûr, dans les frigos. de la Grande  Epicerie du Bon Marché ou du Lafayette Gourmet, on trouvera des quenelles nature ou à la volaille, sous vide, industrielles. Mais, çà, je n’en veux pas.

Je veux des quenelles fraîches « faites maison » par une main experte, primée au concours de…

A bon entendeur salut ! J’attends vos suggestions de connaisseurs.

 

 

* VÉROT Gilles, "Mes secrets de charcutier", Éditions. Nicolas Chaudun, 2012

 

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    liliane plouvier (samedi, 07 septembre 2013 10:05)

    j'ai donc trouvé ta "quenelle" dite aussi boulette quand elle est ronde. A Liège on parle de "boulets" (servis au sirop de Liège), à Bruxelles de fricadelles voire de ballekens accompagnées des inévitables de frites. Une bouchée à la reine sans quenelles est impensable. Les Belges (tous genres confondus: Nord Sud Milieu) ont l'habitude de mettre des boulettes dans la blanquette de veau!!!! BIZZZZZZZ Tu trouveras plein de recettes sur le net.
    PS Les Romains (Antiquité) et les Arabes (M.A.) en mettent partout....